Chirurgie griffe d’orteil

Cette déformation inesthétique et douloureuse est une contracture ou flexion d’une ou de deux articulations du deuxième, troisième, quatrième ou cinquième (assez rare) orteil. Cette flexion anormale peut créer une pression sur le pied lors du port de la chaussure, causant des difficultés de chaussage.
Quels sont les signes cliniques ?
*Douleur et/ou irritation de l’orteil touché lors du port de la chaussure.
*Apparition de cors (accumulation de peau) sur le dessus, sur le côté, à l’extrémité de l’orteil, ou entre les deux orteils.
Ces cors sont provoqués par le frottement constant contre la chaussure, ils peuvent être mous ou durs, en fonction de leur emplacement.
*Apparitions de callosités (un autre type d’accumulation de la peau) sous l’orteil ou sous le pied.

Quels sont les traitements pour la griffe d’orteil ?

Un certain nombre de mesures non-chirurgicales peuvent être entreprises : l’ablation des cors et durillons, la protection des cors et des callosités, le changement de chaussures, les semelles orthopédiques.
Ces traitements permettent de soulager transitoirement mais ne pourront pas traiter les modifications mécaniques du pied qui sont la cause des orteils en griffe.


Quelles sont les solutions chirurgicales pour la griffe d’orteil ?

Dans certains cas, généralement lorsque l’orteil en griffe est devenu rigide, la chirurgie devient nécessaire pour soulager définitivement la douleur et l’inconfort causés par la déformation. Votre chirurgien orthopédiste examinera les options et choisira un plan d’action adapté à vos besoins. Il prendra en considération le type de chaussures que vous portez, leur usure, le nombre d’orteils déformés, votre niveau d’activité, votre âge et la gravité des déformations.

L’arthrodèse est une technique qui consiste à redresser les deux parties recroquevillées puis à souder la petite articulation. Anciennement stabilisée par des broches externes et visibles, l’arthrodèse peut aujourd‘hui être stabilisée par un implant interne.
La gêne et l’inconfort des broches qui dépassent de l’orteil ne sont donc plus à subir. De plus, l’implant interne permet de diminuer de façon significative les risques d’infection (puisqu’il ne dépasse pas l’orteil) et grâce à sa grande stabilité, il permet d’obtenir des résultats fonctionnels et esthétiques optimaux ainsi qu’une diminution importante de la douleur et de l’œdème.


L’intervention

Ce type d’intervention se réalise le plus souvent sous anesthésie loco-régionale.
La reprise de la marche est immédiate avec des chaussures spéciales et une protection post-opératoire simple. Quant à la douche, elle est possible très rapidement après l’opération, pour une griffe isolée traitée avec un implant interne.