Les suites de l’intervention

La visite médicale

Votre chirurgien viendra vous rendre visite le soir de l’intervention et vous donnera les consignes et les informations nécessaires sur les suites.

Un traitement de la douleur personnalisé

Il est normal que vous ayez des douleurs suite à l’opération. Le traitement antalgique postopératoire devrait les rendre bien supportables. Si ce n’est pas le cas, informez en le personnel soignant afin qu’il adapte le traitement à vos besoins.

Douche et habillement

Votre plaie doit rester propre et sèche jusqu’à sa cicatrisation totale. Ce qui veut dire que vous devez couvrir la cicatrice à l’aide de sacs en plastique ou autre lorsque vous vous douchez.La rééducation, une étape clé dans la convalescence

La Rééducation

La rééducation post-opératoire a pour but de mobiliser les articulations et récupérer la masse musculaire après une intervention.
Plusieurs appareils arthromoteurs permettent de mobiliser les articulations. Ils permettent de redonner par un travail doux, régulier et sans douleur une mobilité normale de l’articulation.
Des techniques d’électrostimulation permettent de lutter contre l’atrophie musculaire et sont couplées à des exercices manuels pour récupérer une masse et une fonction normale.
Le ”travail proprioceptif” a pour but de redonner à l’articulation ses sensations et la réaction musculaire à une sollicitation extérieure. Trampoline, corde à sauter…
Tous ces exercices sont adaptés au type de chirurgie, mais aussi à votre âge et votre aptitude physique.
L’objectif final de la rééducation est de vous permettre de renouer avec une fonction normale de votre articulation et de reprendre une vie courante normale.

La réadaptation physique et sportive a un triple objectif :
entretenir la condition physique des sportifs pendant le traitement de leur blessure,
préparer le retour sur le terrain après la phase de rééducation simple,
se refaire une santé après une pose de prothèse chez les moins sportifs.

Le manque d’entraînement exerce rapidement ses méfaits sur le sportif condamné au repos. En quelques jours, il perd du muscle, réduit les aptitudes de son cœur et prend de la graisse. Après la guérison d’une lésion, il faut énormément de temps pour retrouver son niveau d’avant.

Les séances permettent de préserver la masse musculaire et de conserver la ligne. Loin de nuire à votre guérison, les sollicitations dosées et progressives de la zone blessée contribuent à guider la cicatrisation de vos tissus lésés.

Vélo, rameur, elliptique, presse, tapis de course et autres appareils de fitness vous accompagnent peu à peu dans votre progression. L’emploi judicieux de ces appareils permet de dissocier le travail cardiovasculaire et les contraintes mécaniques.

Les plus âgés et moins sportifs y trouveront aussi à l’aide d’un encadrement spécifique tous les moyens d’une remise en forme après chaque type de chirurgie.